Encours garanti

Mentionné dans l’agrément, l’encours garanti représente le montant de la couverture. Ce dit du montant total et global des crédits ou des actifs recensés à un instant T et non remboursés.

On peut le prendre comme un stock, à la différence des flux que forment la nouvelle épargne ou les nouveaux crédits. L’encours garanti nécessitera une étude préalable du niveau de risque chez l’assureur crédit, ce dernier par son arbitrage et sa notation donnera sa position et répondra en refus, en maximum ou positivement sur le montant demandé !

Face à une mauvaise appréciation, l’acheteur devra faire face à la réticence du fournisseur, qui face à une confiance mise à mal pourra durcir ces positions de conditions de paiement, voir refuser le contrat.

Le résultat de cette démarche sera que si l’encours est garanti l’assureur-crédit, qui a garanti l’entreprise en cas d’impayé, devra pousser son intervention en recouvrement et si il n’a pas recouvré la créance, décaisser l’indemnité à l’entreprise assurée.